Les cannabinoïdes affectent-t-ils vos rêves ?

Les cannabinoïdes et les rêves

Les cannabinoïdes provoquent-ils des rêves fous ? Oui, certains cannabinoïdes peuvent déclencher des rêves fous, mais pas de la manière à laquelle vous pourriez vous attendre.

Certains cannabinoïdes ont des effets qui peuvent altérer les rêves, ainsi que la qualité et le cycle du sommeil.

Dans cet article, nous allons plonger dans le monde des cannabinoïdes et du sommeil. Voyons comment certains cannabinoïdes peuvent affecter le sommeil.

Comment les cannabinoïdes affectent-ils les rêves ?

Les cannabinoïdes interagissent avec le système endocannabinoïde humain (SEC). Le système endocannabinoïde est composé de récepteurs CB1 et CB2 qui influencent la plupart des fonctions corporelles.

Certains cannabinoïdes sont psychoactifs et altérant la perception (THC), et d'autres ne sont pas psychoactifs, mais ont d'excellentes propriétés analgésiques et anti-inflammatoires (CBD).

Ce que tous les cannabinoïdes ont en commun, c'est leur interaction avec le système endocannabinoïde.

Parce qu'ils interagissent différemment avec le système endocannabinoïde, certains cannabinoïdes peuvent supprimer le sommeil paradoxal (mouvements oculaires rapides) tandis que d'autres le stimulent. Cette section examinera comment quatre des cannabinoïdes les plus populaires affectent le cycle du sommeil.

Comment le delta 9 THC affecte-t-il les rêves ?

Le delta 9 THC peut réduire le temps passé en sommeil paradoxal et souvent augmenter le sommeil non - REM (sommeil lent) de phase 4.

Cette interaction avec le cycle du sommeil supprime l'activité onirique en prolongeant la durée du sommeil non paradoxal. Le Delta 9 THC peut aider les utilisateurs à se sentir plus reposés, mais il peut également raccourcir le temps restant pour le sommeil paradoxal (où la plupart des rêves ont lieu) avant que le réveil ne sonne le matin.

L'interférence du delta 9 THC avec la phase de sommeil paradoxal pourrait aider les personnes atteintes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) qui font des cauchemars induits par des expériences traumatiques passées. Cela fonctionne grâce à la capacité du delta 9 THC à supprimer le sommeil.

Ce cannabinoïde peut également être utile pour les personnes souffrant d'insomnie, car les recherches suggèrent qu'il peut induire et favoriser un état de repos plus profond.

Comment le delta 8 THC affecte-t-il les rêves ?

Une première étude des effets de divers cannabinoïdes sur les crises a révélé que le delta 8 THC a un impact similaire sur le sommeil paradoxal que le delta 9 THC.

Nous pouvons supposer qu'en raison de sa similitude avec le delta 9, le delta 8 THC inhibe également les rêves. Cependant, l'étendue de cette délétion n'a pas encore été étudiée.

Un argument contre est qu'en raison des effets sédatifs légers du delta 8, la durée totale du sommeil peut être prolongée, permettant de passer du sommeil non-REM aux stades REM avant leur réveil programmé. Cela pourrait (théoriquement) nous permettre de passer plus de temps à rêver.

Comment le CBD affecte-t-il les rêves ?

Une étude a révélé que le CBD bloquait efficacement la suppression du sommeil paradoxal induit par l'anxiété, mais avait peu d'effet sur le sommeil non paradoxal.

Cela pourrait indiquer que le CBD augmente le temps passé à rêver la nuit ; cependant, cet effet n'a pas été formellement étudié.

Pour l'anecdote, certaines personnes ont rapporté avoir vécu des rêves plus vifs ou lucides après avoir pris des produits à base de CBD avant de se coucher. Certains consommateurs ont également affirmé que le CBD leur offrait une capacité considérablement améliorée de se souvenir de ce qui s'était passé dans leurs rêves. Cependant, il existe peu de preuves pour montrer pourquoi ou comment le CBD améliore les rêves et notre capacité à nous en souvenir.

D'un autre côté, certaines personnes signalent une réduction de l'activité de rêve après avoir pris du CBD avant de se coucher. Les effets du CBD sur les rêves dépendent probablement fortement de l'individu. Certaines personnes rêvent plus vivement, tandis que d'autres ont plus de mal à se souvenir de leurs rêves après avoir pris du CBD.

Comment le CBG affecte-t-il les rêves ?

Le CBG (cannabigerol) est un cannabinoïde moins courant que le CBD et le THC. Cependant, il peut aider à induire le sommeil et à améliorer le repos. Le CBG est de plus en plus populaire, mais en raison de son introduction récente, il existe peu de recherches sur ses effets sur le sommeil.

Des preuves anecdotiques suggèrent que le CBG peut aider l'insomnie en favorisant le sommeil et en induisant un état de repos plus profond sans perturber le sommeil paradoxal.

Certaines personnes prétendent que ce cannabinoïde aide à mieux induire le sommeil que le CBD et le THC. Cependant, vous devrez vous faire votre propre opinion à ce sujet, car les études scientifiques sont rares.

Les cannabinoïdes provoquent-ils des rêves fous ou les suppriment-ils ?

On prétend souvent que fumer du cannabis avant de se coucher provoque la suppression des rêves chez les consommateurs, mais est-ce vrai ?

De nombreuses personnes déclarent qu'elles sont incapables de se souvenir des rêves qu'elles ont eus ou n'en ont pas après avoir fumé de la marijuana ou en avoir consommé régulièrement. La marijuana peut potentiellement aider les personnes souffrant d'insomnie en induisant le sommeil. Cependant, le sommeil profond qu'elle provoque peut supprimer les rêves, comme le suggèrent certaines études.

Une étude a examiné les effets du THC sur le sommeil paradoxal (le stade du sommeil profond) et a découvert qu'il peut réduire le sommeil paradoxal et la latence du sommeil.

Le sommeil paradoxal (mouvement oculaire rapide) est l'étape du cycle du sommeil au cours de laquelle les rêves se produisent. C'est le moment où le cerveau est le plus actif et créatif. La suppression et la réduction de cette phase de sommeil pourraient indiquer que le THC supprime les rêves.

Les rêves vifs et les cauchemars intenses sont des effets secondaires courants du sevrage du cannabis. Bien que vous ne puissiez pas ressentir une activité de rêve élevée en fumant de la marijuana, si vous êtes un gros consommateur, vous pouvez vivre une période de rêves intenses une fois que vous avez arrêté.

Lorsque la marijuana est fumée régulièrement, le THC réduit le temps passé en phase de sommeil paradoxal tout en augmentant la durée de la phase 4 du cycle de sommeil. Cela se traduit par moins de rêves dans l'ensemble.

Bien qu'il ne soit pas clair pourquoi exactement cela se produit, le fait est bien documenté. Une étude de 2011 a examiné les symptômes de sevrage du cannabis et a révélé que les problèmes les plus courants étaient les troubles du sommeil, les cauchemars et les rêves intenses.

Lorsque le THC est retiré de l'équation, il existe d'autres cannabinoïdes qui peuvent favoriser l'activité de rêve. Certains utilisateurs de cannabinoïdes populaires tels que le CBD rapportent un sommeil stimulé avec une augmentation des rêves vifs ou "fous".

Les cannabinoïdes affectent-ils vraiment vos rêves ?

Certains cannabinoïdes, comme le THC, peuvent supprimer l'activité des rêves, tandis que d'autres cannabinoïdes, comme le CBD, peuvent favoriser des rêves plus vivants.

De plus, lorsque certains cannabinoïdes sont isolés et utilisés individuellement, les utilisateurs peuvent ressentir une activité de rêve accrue.

Si vous voulez que les cannabinoïdes vous aident à dormir ou améliorent votre capacité à vous souvenir de vos rêves, assurez-vous de faire vos recherches, car les effets des différents cannabinoïdes sur le cycle du sommeil varient considérablement.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés